Le coup intermédiaire

Le coup intermédiaire, également connu sous le terme allemand « zwischenzug » consiste à insérer un coup inattendu créant une menace immédiate, au cours d’une séquence d’échanges ou d’une combinaison tactique. Le joueur, ne répondant pas à une menace imminente, intercale un coup inattendu et quelque peu « sournois ». Ce coup force l’adversaire, désarçonner, à répondre au nouveau danger avant de pouvoir continuer son plan initial, renversant, le plus souvent, le cours d’une partie en faveur de celui qui joue le coup intermédiaire.

coup intermédiaire échecs besançon

Trait aux Blancs : la Q blanche est en prise

Plutôt que de soustraire tout de suite leur dame à l’attaque du pion noir, les blancs jouent 1. Nf6, menaçant ainsi de faire mat. Si en effet les noirs jouent 1… exf5, les blancs répliquent par 2. Rg8, le fameux mat Arabe. En créant une menace plus forte¹ que celle qui pèse sur eux, les blancs reportent d’un coup l’obligation de se tirer d’embarras. Ils ont joué un « coup intermédiaire ».

¹ La menace est plus forte que l’exécution – Aaron Nimzovitch

Vous aimerez aussi...